Accueil > Vie des services > ex-DIRR > DIMP et DHA-SIN : réorganisations en cascade

DIMP et DHA-SIN : réorganisations en cascade

mercredi 13 décembre 2006


Après plusieurs demandes restées sans réponse depuis le début de l’année et suite à une HIS nous étions reçu le 13 décembre par le responsable du service informatique nantais de la DHA avec la présence d’un responsable RH du siège.

Regroupement DHA DIMP et réorganisation

Un CTP est prévu en janvier pour acter la fusion entre la DIMP et la DHA-SIN. Le résultat serait une nouvelle entité et sans doute une DCN. Dans l’opération, les appellations DIMP et DHA-SIN disparaitraient …

Le délai est court, nous demandons quand nous aurons les documents du CTP, et s’il y a un volet réorganisation interne suite à cette fusion ?

Il y aura certainement une adaptation de l’organisation interne, mais dans un 2ème temps. D’ailleurs ils ne prévoient pas de bilatérales préparatoires… puisqu’il ne doit pas y avoir d’incidences sur les agents pour ce premier CTP.

Ben voyons, comme si ces réorganisations permanentes n’avaient pas des conséquences sur le personnel qui ne sait pas de quoi son avenir sera fait.

Ainsi la DIMP qui vient de tenir un CTP pourrait être refondue dans une nouvelle entité 2 mois après !!

Rappelons également que nous avions dénoncé ce charcutage au moment de PFT. Dans la logique de PFT, le découpage de la DIRR en 5 entités ne se justifiait pas puisqu’il n’y avait qu’un métier (LPGP), le reste étant transverse (Rh, Compta, DHA ...)

Projet de déménagement vers un site DIMP DHA-SIN

Si nous avons bien compris, le besoin de relocalisation doit permettre la synergie des services réunis dans le cadre de la nouvelle organisation et … ne pas coûter trop cher.

Deux sites ont été pressentis sur St Herblain.

Celui situé côté Porte de St Herblain ne devrait pas être retenu. Celui situé côté polyclinique est un choix possible. Mais pour l’instant rien n’est validé. Le batiment est encore en construction.

Nous faisons remarquer qu’un site en centre ville serait un compromis plus acceptable par rapport à l’organisation actuelle des agents. Et en tout état de cause, une telle décision doit être prévue suffisamment à l’avance pour permettre aux agents de s’organiser en conséquence. La présence de moyens de transports en commun et la possibilité de restauration doivent également être des critères de choix d’un site. Nous demandons jusqu’à quand court le bail de CAP44.

Le projet de déménagement ne serait pas à court terme, mais aucune date n’est indiquée. Le bail de CAP44 court jusqu’en 2009.

Recrutement, promotion, sous-traitance

Nous demandons le PCP (plan de comblement de postes) réalisé en 2006 et le prévisionnel 2007. Il n’y en a pas. Pourquoi ? Le suivi se fait autrement.

Nous indiquons qu’il est important pour nous d’avoir une visibilité sur les évolutions en terme d’emplois.

Le directeur nous explique qu’après PFT, 8 postes III 3 n’étaient pas comblés dans son cadre d’emplois. Ils ont été transformés en postes IV 1. L’objectif est d’avoir 50% de classe IV pour répondre à des besoins d’assistance MOA et de pilotage… de la sous-traitance. Sur ces 8 postes, 2 postes sont comblés par promotion (Acos) et 6 par recrutement externe (en cours).

Nous remarquons que les recrutements externes font barrage aux promotions, et que le recrutement devrait se faire sur la classe III, d’autant qu’il y a deux prestataires pour un postier et ce n’est pas le travail qui manque. Le directeur se réfugie derrière son cadre d’emplois.

Nous rappelons que fin 2005, des promesses avaient été faites d’une coordination sur la plaque nantaise pour ce qui touchait à la promotion et à la mobilité, au suivi du référentiel SI. Nous avons constaté, en particulier pour les promotions contractuels, que les bassins de candidature s’étaient limités à chaque DCN. Par exemple, les 6 postes offerts au recrutement externe sur la DHA auraient pu être comblés par promotion sur la plaque nantaise.

C’est pas moi, c’est les autres : le directeur nous indique qu’il était favorable à élargir le bassin de candidature, mais qu’il ne pouvait le faire seul.

A cette occasion nous apprenons que la DSI Groupe existe encore, que les responsables RH des services informatiques nantais se réunissent 3 fois par an pour cette fameuse coordination, et que l’interlocuteur pour la DSIG … est devant nous. Une des missions de la DSIG est également le suivi de la filière SI (filière trans-métiers seule rescapée PFT dit-il).


Quelle peau de chagrin pour cette DSIG, sensée assumer le suivi de la filière SI ! Plus aucune entité ne lui est rattachée, elle ne pèse pas lourd face aux métiers !!!

Quant à la transformation de 8 postes III 3 en IV 1, c’est bien la preuve que la souplesse budgétaire existe quand ils le veulent.

Et la transformation du service de développement en pool de gestion de la sous-traitance est un pas supplémentaire vers l’externalisation

Avenants contractuels

Le responsable RH procède par affirmations du type, “les avenants sont des clauses types SIGP”, “le Siège ne souhaite pas d’annotations sur les avenants”, “il est préférable d’avoir des avenants propres”, “ce qui concerne le RI n’a pas à figurer dans le contrat de travail”

Les contractuels ont le droit d’annoter les avenants temps partiel qui ne font pas référence aux horaires variables. Seul ce qui est écrit a une valeur juridique en fin de compte.


Quant au couplet sur la confiance qui devrait couler de source, c’est une provocation pour tous ceux qui ont vécu PFT et savent ce que durent les promesses. Si les accords sociaux de l’ex DIRR avaient été reconduits dans toutes les nouvelles entités (comme ceci s’est fait à la DDIF), alors on pourrait parler de confiance !

Gestion RH à DHA SIN

ICP (indemnité de congés payés) pour les contractuels : nous avons constaté des retards pour le paiement, des oublis et des erreurs de calcul. La responsabilité est renvoyée par le RH sur la réorganisation des CIGAP suite à PFT.

Les retards de paiement des frais de déplacement. Ces retards sont dus aux changements dans l’organisation, essentiellement des retards de signature dans un circuit complexe. La situation devrait redevenir normale à partir de ce mois.

PAS (prestations d’action sociale) : délais de traitement des demandes sur plusieurs mois, justificatifs qui se perdent … Il ne doit pas y avoir de demande directe au SGS, la demande doit passer par Affaires générales.

Encore faut-il connaître les bons circuits de demande. Une communication doit être faite en direction du personnel pour préciser la procédure.

RE (repos exceptionnels) : des rendus différents selon les agents. Ce serait dû à des erreurs de calculs liés à une erreur de saisie de quotité…


Part variable :
intervention nécessaire pour qu’une personne en congé maternité ne soit pas lésée. Le directeur reconnaît un raté.


Complément familial :
il faut maintenant fournir une attestation pour le conjoint, même s’il est postier. C’est encore un des nombreux effets de PFT avec la sectorisation de la gestion RH !

Secrétariat, gestion locale RH : Nous constatons l’absence d’un premier niveau de gestion RH, il n’y a pas de poste clairement identifié RH. D’autre part le recours à l’intérim est un pis aller pour le secrétariat et ne permet pas un suivi de l’entité dans la durée. Le directeur regrette qu’il n’y ait pas eu de poste RH et renvoie cet état de fait au découpage PFT. Pour le poste de secrétariat, l’intérim est une situation de transition due à une absence du titulaire. Au cas où le titulaire ne reviendrait pas, la procédure de comblement de poste (II 2) serait mise en œuvre.

Nous soulignons le manque de communication sur l’ensemble des problèmes soulevés, nous rappelons que fin 2005 nos interlocuteurs nous disaient que la transition se ferait dans la continuité, ce qui manifestement n’a pas été le cas quand on voit le nombre de dysfonctionnements… pour un si petit service.


Médecin de prévention, assistant(e) social :
qui s’occupe de la DHA-SIN ? Une information en direction du personnel devrait être faite.


Plan de déplacement entreprise :
nous demandons que la DHA-SIN s’inscrive dans ce dispositif au même titre que la DDIF, la DORH, la DISIT, la DTC …

Nos interlocuteurs ont affiché la volonté d’améliorer les processus de gestion RH dans le service en expliquant les dysfonctionnements par la période de transition post PFT, mais la réorganisation prévue en janvier nous renvoie à une nouvelle période de transition … en attendant un futur déménagement.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Plan du site |Charte Forum |Rédaction | SPIP| Surfez avec Firefox | Suivre la vie du site RSS 2.0